Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pascale, Chargée d’Insertion à la Fondation

Éducatrice spécialisée de formation, Pascale commence sa carrière dans un internat pour filles à Issy-Les-Moulineaux, après ses années de formation effectuées à Toulouse. En 1988, elle décide de rejoindre les Accueils Educatifs du Val de Marne de la Fondation. Au total, ce sont 12 jeunes – filles et garçons de 6 à 17 ans placés dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance – qui sont suivis dans 3 Maisons d’Enfants à Caractère Social (MECS). En 2000, Pascale se spécialise et décide d’accompagner les plus grands, les 17/21 ans et rejoint l’équipe du service des Appartements. Elle accompagne pendant plusieurs années ces jeunes dans la globalité de leur prise en charge. Au moment de l’extension du service Appartements en (toujours actuel) service de Semi Autonomie, elle choisit de rester et prend le poste de Chargée d’Insertion. Au total, ce service accueille 24 jeunes qui sont hébergés dans 17 appartements (collectifs ou studios), répartis entre le Kremlin Bicêtre, Villejuif et Arcueil.

Sa mission principale : préparer ces jeunes à l’autonomie et les aider à construire, concrétiser leur projet d’avenir pour un bon démarrage dans leur vie d’adulte et une inclusion sociale réussie. Chaque situation est différente et nécessite du « sur-mesure ». Il n’existe pas de projet unique et Pascale s’appuie sur son expérience d’éducatrice pour soutenir ces jeunes. Son rôle se situe autant dans le champ de l’éducatif que celui de l’insertion. Il s’agit d’élaborer avec eux, les aider à reprendre confiance et à se projeter. Bien que la majorité des jeunes soit scolarisée, leur parcours de vie complexe les amène fréquemment à des temps de déscolarisation. Elle accompagne également les moments d’élaboration, de réorientations, avec l’équipe et en lien avec le réseau des partenaires de l’insertion.

Pour aider le jeune à construire son projet, une bonne compréhension de sa situation familiale, et de la place du jeune dans sa famille (récit de sa scolarité) est nécessaire.

Pour être atteignable, le projet doit être réaliste, parfois à très court terme, ou aménagé par étapes. Il doit tenir compte des capacités d’autonomie du jeune et de ses compétences.

Le résultat est le fruit d’un travail collectif. Pour le mener à bien, une étroite collaboration au quotidien avec l’ensemble de l’équipe socio-éducative est indispensable : éducateurs, psychologue, chef de service et référents jeunes. Le périmètre de Pascale est large : elle peut intervenir sur du suivi et du soutien scolaire, de l’aide à l’apprentissage, et faciliter l’accès à des parcours de formation. Pascale a développé un réseau important avec différents partenaires de l’insertion, les missions locales, les lieux scolaires, l’inspection académique, le CIO et le CFA, des employeurs et fait parfois appel aux ressources d’anciens jeunes.

Elle accompagne le jeune dans une autre temporalité que son quotidien. Elle reçoit les jeunes essentiellement sur rendez-vous dans son bureau, lieu bien repéré par les jeunes. Elle les aide à se projeter en initiant avec eux leur projet. Pascale est en quelque sorte le moteur, le déclencheur et un catalyseur qui va donner au Jeune l’envie d’aller de l’avant et de réussir !

Partagez