Missions

Prévenir

Pour des raisons sociales, économiques, familiales ou comportementales, certains parents rencontrent des difficultés susceptibles de mettre leur enfant en danger.

Les professionnels de la Fondation interviennent auprès des familles demandeuses d’une aide et / ou identifiées par les services sociaux pour éviter que la situation ne s’aggrave et que les enfants ne soient placés.

Nos équipes socio-éducatives vont à la rencontre des familles à leur domicile ou au sein de services dédiés pour les aider à surmonter les difficultés qu’elles connaissent avec leur(s) enfant(s).

Cette mission de prévention se fait en premier lieu dans l’intérêt de l’enfant. En identifiant au plus tôt les sources et les causes des difficultés, il est en effet possible d’avoir une incidence positive sur l’avenir des membres de la famille et leur capacité à vivre ensemble.

Accueillir, protéger et éduquer

Certains enfants ou jeunes peuvent être confrontés à des situations de danger immédiat au sein de leur famille.

Ils doivent alors être protégés, mis à l’abri et accueillis dans les meilleures conditions.

Le placement répond à des indications précises, déterminées par les motifs de la séparation, la gravité du danger, l’âge, la situation familiale et les troubles identifiés.

La Fondation propose des dispositifs d’accueil et des solutions d’accompagnement des familles en adéquation avec les besoins de l’enfant et les attentes de l’administration. Ainsi, nous accueillons, protégeons et pourvoyons à l’éducation des enfants qui nous sont confiés le temps nécessaire.

Parallèlement, nous travaillons avec la famille et l’enfant pour améliorer la situation et permettre, dans la mesure du possible, un retour réussi au domicile. C’est pourquoi, généralement, nous n’intervenons qu’à un moment donné de la vie d’un enfant et de sa famille.

, Missions

Aider à l’autonomie

L’approche de la majorité est délicate pour un certain nombre de jeunes, soit parce qu’ils sont déscolarisés, sans projet scolaire ou éducatif, soit parce qu’un retour en famille est peu probable.

C’est pourquoi nous les accompagnons sur le chemin de la réinsertion et les préparons à faire face à la fin de la prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.

L’objectif est de leur permettre d’acquérir les outils, les codes et les réseaux nécessaires pour se confronter seul au quotidien, mais aussi de les convaincre qu’ils ont des compétences et des ressources qu’ils peuvent mobiliser et valoriser.

À l’issue de cet accompagnement, ces jeunes devront être en mesure de gérer leur budget, de vivre seuls, d’être autonomes et d’avoir (re)trouvé le chemin de l’insertion sociale, citoyenne et professionnelle.

Aider à l’autonomie

L’approche de la majorité est délicate pour un certain nombre de jeunes, soit parce qu’ils sont déscolarisés, sans projet scolaire ou éducatif, soit parce qu’un retour en famille est peu probable.

C’est pourquoi nous les accompagnons sur le chemin de la réinsertion et les préparons à faire face à la fin de la prise en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.

L’objectif est de leur permettre d’acquérir les outils, les codes et les réseaux nécessaires pour se confronter seul au quotidien, mais aussi de les convaincre qu’ils ont des compétences et des ressources qu’ils peuvent mobiliser et valoriser.

À l’issue de cet accompagnement, ces jeunes devront être en mesure de gérer leur budget, de vivre seuls, d’être autonomes et d’avoir (re)trouvé le chemin de l’insertion sociale, citoyenne et professionnelle.

Épauler les parents

Certains parents éprouvent des difficultés, notamment éducatives, ayant des répercussions sur l’enfant.

C’est pourquoi, parallèlement à la prise en charge individuelle du jeune, que ce soit à son domicile ou au sein d’un hébergement de la Fondation, les professionnels de La Vie au Grand Air I Priorité Enfance peuvent accompagner les parents dans leur rôle éducatif. Ils leur apportent des conseils, identifient les dynamiques de fonctionnement et les sources de conflits, travaillent au rééquilibrage ou encore établissent une médiation entre les différents membres de la famille et les institutions.

Épauler les parents, c’est être à leurs côtés. C’est également s’assurer que parents et enfants puissent maintenir un lien si c’est l’intérêt de l’enfant. Les parents sont associés à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet éducatif. On parle de co-éducation pour « faire avec » et non « faire à la place de » afin de permettre aux parents de retrouver leur rôle d’éducateurs.